L’ÉTRANGER

GALERIE PHOTOSPhotos_letranger.html
REVUE DE PRESSEPresse_Etranger.html
Photos_letranger.html
Presse_Etranger.html

Ce qui est remarquable dans cette adaptation, c’est l’audace d’avoir «  dépoussiéré  » les idées reçues et apprises sur le roman de Camus, de se l’être approprié avec une refonte des temps des verbes pour actualiser les faits sur scène, d’avoir supprimé ce qui n’était qu’annonce du drame pour axer le propos sur la tragédie de l’homme seul au milieu des autres.


Benjamin Ziziemsky restitue cela avec une passion, une intensité, une finesse de jeu qui interpellent et suscitent une réflexion nouvelle. En «  désacralisant  » le texte culte, en en proposant une nouvelle approche où Meursault est peut-être le seul être sensible, le comédien ouvre un combat non-dit, mais pourtant bien présent, contre la passivité sociale, contre un état de droit qui aboutit au non-droit  ; car les grands absents du texte de Camus sont bien les «  Arabes  », anonymes, interchangeables, ouvriers vêtus de bleus de chauffe alors que les médiocres de la colonisation en Algérie ont des loisirs, des cabanons, et des privilèges. Ils sont les grands oubliés du procès.

Meursault, dans cette version scénique, n’est pas leur porte-parole, mais il est l’observateur consterné de la bêtise humaine postée au pouvoir.


Halima Grimal - La Tribune des Tréteaux - St Pierre de la Réunion

D’après

Albert Camus

Adaptation et jeu : Benjamin Ziziemsky

Musique : Pierre Aguilera

Mise en scène: Gérard Col et Benjamin Ziziemsky

CRÉATIONSCreations.html
CONTACTSContacts.html
CALENDRIERCalendrier.html
FESTIVALSFestivals.html
L’ÉQUIPELequipe.html
https://vimeo.com/277088763
VIDÉOhttps://vimeo.com/277088763